Imprimer cette pageEnvoyer à un ami Partager cette page Flux RSS

Nucléaire

Dôme EPR de Flamanville Juillet 2013 : pose du dôme du bâtiment réacteur de l'EPR de Flamanville.

L'énergie nucléaire : pivot d'une production d'électricité compétitive, sûre et sans CO2

L'électricité tirée de l'énergie nucléaire apporte une réponse efficace et durable à la croissance de la demande en électricité, au réchauffement climatique et à la raréfaction des ressources fossiles. Elle est complémentaire aux énergies thermique , hydraulique et nouvelles.

Avec 73 réacteurs en exploitation en France et au Royaume-Uni, EDF est le premier exploitant nucléaire mondial

En France, sa production a couvert 74,8 % de la fourniture électrique nationale en 2012. Au Royaume-Uni, le parc britannique réalise sa meilleure performance depuis 8 ans avec 60,5 TWh produits. Le Groupe est également copropriétaire de 5 réacteurs aux États-Unis via Constellation Energy Nuclear Group (CENG).


La sûreté : priorité absolue

La sûreté nucléaire est « l'ensemble des mesures relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l'arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu'au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents et d'en limiter les effets» (définition issue de la loi TSN).

Chez EDF, nous prenons en compte ces dispositions dès la conception de l'installation, puis nous les intégrons lors de la construction et optimisons sans cesse leur mise en œuvre lors des phases d'exploitation, de maintenance et de déconstruction.

Les centrales nucléaires ont été conçues pour une durée d'exploitation de 40 ans au moins. Au 31 décembre 2012, la moyenne d'âge de nos unités de production en France était de 27 ans. L'ensemble des 58 tranches nucléaires fonctionnant à partir des réacteurs à eau pressurisée sont réparties sur 19 sites. L'Autorité de Sûreté Nucléaire réalise tous les 10 ans un examen complet des installations avant d'autoriser l'exploitation pour les 10 ans à venir.

Politique de sûreté nucléaire du Groupe

Chaque société nucléaire du Groupe est responsable de sa propre sûreté. Au-delà du strict respect des lois et règlements propres à leur pays, chacune a mis en place des programmes de long terme pour faire progresser de façon continue ses performances en termes de sûreté. L'objectif du Groupe est d'encourager et de renforcer cette attitude en développant toutes les synergies internes possibles dans le cadre commun fixé par sa politique de sûreté nucléaire.

Le groupe EDF a déposé le dossier « La sûreté nucléaire, notre priorité absolue » en 2012 pour intégrer l'index FTSE4Good. Il a été confirmé dans l'index pour la troisième fois en mars 2014.


L'EPR, une technologie pour préparer l'avenir

Pour préparer notre avenir énergétique, EDF développe un nouveau type de réacteur - l'EPR (Evolutionary Power Reactor) - qui sera l'un des fers de lance de son développement à l'international. Sa technologie avancée offre des améliorations sur le plan de la sûreté, de l'environnement et des performances économiques. Il s'agit de surcroît d'une étape essentielle dans la préparation du renouvellement du parc nucléaire d'EDF.

Le Groupe construit ainsi trois EPR dans le monde : l'un à Flamanville 3 (1 650 MW) en France et les deux autres en Chine à Taishan en partenariat avec CGNPC. EDF envisage également de construire deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point (Royaume-Uni).

1 650 MW : le plus puissant réacteur au monde 90 % : taux de disponibilité 60 ans : durée de fonctionnement

A voir également